Je n’ai pas la fibre

Avoir la fibre est une jolie expression. On peut, par exemple, avoir la fibre patriotique, pour ma part je me suis découvert la fibre paternelle et j’en suis très heureux.
Mais vous vous doutez bien que si je vous dis que je n’ai pas la fibre, c’est que le sujet est tout autre. En effet, j’aimerais bien pouvoir souscrire une offre Internet à base de fibre optique afin de regrouper mes offres actuelles dans un seul package bien plus économique.
Figurez-vous que notre beau département de la Manche finance l’installation de la fibre optique. Il y a deux ans, notre conseil syndical a eu à donner son accord pour le raccordement de notre immeuble au réseau en cours de pose dans notre quartier. Comme nous n’avions rien à payer, nous avons tous voté comme un seul proprio, pas si fous. Il y a environ 18 mois que les travaux ont été faits dans notre immeuble, et notre quartier s’est trouvé raccordé au fil du temps. Les offres devaient arriver vers la fin 2010. Et puis voilà… Voilà, voilà… Frère âne, ne vois-tu rien venir ? Ben, pas grand chose. Après quelques appels chez Orange, on m’a finalement dit que rien n’était prévu chez nous pour l’instant, les opérateurs s’étant partagé le marché. Étonnement de ma part : qu’on se partage les frais des travaux, d’accord, mais le marché. Pour qui nous prend-on ?
Il y a quelques temps, nous avons donc été informés qu’un commercial SFR passerait proposer ses services dans l’immeuble. Quand il est passé chez nous et que j’ai commencé à lui parler de ligne professionnelle, il a blêmi. Ah oui, j’ai oublié de vous dire cela, je travaille à la maison et je suis plus souvent que de raison amené à télécharger des dossiers frôlant le quasi giga-octet une fois compressés. En outre, je participe à des travaux collaboratifs avec accès permanents à des bases de données qui se trouvent physiquement sur un autre continent… Je ne vous parle même pas du transfert des PDF pour impression chez mon prestataire préféré à 100 Mo la page. Bref, il est évident que j’ai besoin de la fibre mais, en tant que professionnel, je veux choisir mon opérateur et, en l’occurrence, rester chez l’opérateur historique : j’ai largement apprécié la qualité de ses services (pour une utilisation pro, on apprécie d’être dépanné dans la journée).
Alors je ne vais pas m’éterniser, je vais juste résumer la situation. Voici donc le choix qui nous est offert en ce moment :
– Souscrire coûte que coûte une offre fibre avec SFR.
– Ne pas souscrire et rester avec l’opérateur de son choix.
Je n’ai donc pas la fibre !
JUSQU’À QUAND ???