, ,

Non, je ne pratique pas les soldes !

J’ai une boutique en ligne. Elle me permet de vendre mes livres, mes dessins et toute la petite quincaillerie que j’élabore patiemment en parallèle avec mon activité principale.

Vous devez penser que je suis riche : que dalle ! En quelques années, elle ne m’a rapporté qu’une centaine d’euros… Quand je dis « rapporté », je parle du chiffre brut, parce que pour ce qui est du bénéfice… Alors, pour tenter de la faire vivre et de vous y attirer, je suis réduit à l’état de « cybercamelot » et je vous importune régulièrement en vous vantant les quelques avantages de crayonnages.com. Eh oui, c’est ma boutique à moi !

Et les soldes, me direz-vous !

Quoi, les soldes ? Ce n’est pas une pratique obligatoire ni automatique. Elle est très encadrée et porte avant tout sur l’écoulement des marchandises en stock. Heureusement, à part pour les livres, je n’ai qu’un stock très réduit. Par exemple, mes tirages photo et litho se font à la demande. Si j’ajoute à cela (avec modestie) que mes œuvres sont indémodables et ne sont pas périssables, je vous aurai tout dit.
En outre, il ne s’agit pas de revente mais de produits de mon crû, même si la réalisation finale a parfois demandé une assistance locale (comme pour mes mugs). Bref, j’ai travaillé pour constituer mon stock et toute peine méritant salaire, je ne brade pas mon travail. À titre d’exemple, le livre Les aventures de Sébestan m’a demandé une année de travail (qui n’a été que très partiellement rémunéré à ce jour).

Donc pas de soldes…

En revanche, à prix normal, vous trouverez sur ma jolie boutique tout un tas de choses que vous ne trouverez pas ailleurs. Si vous voulez en savoir plus, distribuer des livres et des cartes postales, n’hésitez pas à me contacter par message privé.