Je dois être trop vieux ! Pourtant, je me souviens de mes dix ans… 50 ans après…
Neil Armstrong posait le pied sur la lune et nous autres, les gamins de l’école du quartier, nous fantasmions, dessins à l’appui, sur ce que serait l’An 2000. Les promesses de l’avenir se déroulaient devant nous. C’était la conquête spatiale, les grandes aventures interplanétaires comme celles de Valérian.